-
Accueil > Actu Régionale > La FRANC-LR rejoint le CRACC

La FRANC-LR rejoint le CRACC

pour l’élaboration d’une plateforme régionale commune aux acteurs de la culture et de l’audiovisuel

publié le lundi 1er février 2010


Ce comité est formé des organisations professionnelles et syndicales, des réseaux et des collectifs qui agissent et travaillent en Languedoc-Roussillon dans le spectacle vivant, la lecture publique, les arts plastiques, les musées, les structures ou associations patrimoniales, le cinéma et l’audiovisuel, le multimédia, l’administration culturelle et la recherche…

La FRANC-LR y participe activement.

Ce comité, par la diversité de ses membres, représente l’ensemble des professions de l’art, de la culture et de la communication : artistes, techniciens, enseignants des disciplines artistiques, personnels administratifs …

Le comité régional d’action pour la culture et la connaissance en Languedoc-Roussillon affirme qu’il y a urgence !

- Urgence à revendiquer l’application d’un des droits fondamentaux de la Constitution et de la Charte de l’UNESCO sur la diversité culturelle : l’accès pour tous les citoyens à l’éducation, à l’art, à la culture et à la connaissance !
- Urgence à dénoncer la destruction organisée du service public de l’art, de la culture et de la connaissance !
- Urgence à mettre un frein à la paupérisation et à la précarisation grandissante des artistes, techniciens, personnels de ces secteurs !
- Urgence à interpeler les hommes et femmes politiques, sur la gravité des conséquences qu’entraineront pour le service public de la culture et de la connaissance, la réforme politique et fiscale des Collectivités Territoriales, qui va porter atteinte à la création artistique, aux projets éducatifs, à l’emploi !
- Urgence à obtenir le respect des droits sociaux, à stopper le démantèlement des régimes spécifiques de l’assurance chômage !
- Urgence à obtenir une loi d’orientation et de programmation pour inscrire la place de l’art, de la culture et de la connaissance dans notre société !
- Urgence à respecter la liberté d’expression, de recherche et de création !

Il a rédigé un cahier de doléances et constitué une plateforme revendicative commune à tous ses membres.

PDF - 181.2 ko
Plate-forme du CRACC

En associant les publics, il engage des actions pour la faire aboutir.

Ce comité interpelle les élus du Languedoc-Roussillon, le Ministère de la culture et de la communication, le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la mise en place d’une véritable concertation et d’une réflexion à long terme pour l’avenir de l’art, de la culture et de la connaissance en Languedoc-Roussillon.

Voir en ligne : Le site du CRACC

P.-S.

EXTRAIT DE LA PLATE-FORME CONCERNANT LES RADIOS ASSOCIATIVES :

Contribution de la FRANC-LR – Fédération des Radios Associatives Non Commerciales du Languedoc Roussillon.

Les radios associatives représentent une composante essentielle de la diversité culturelle et médiatique en France.

Elles rendent visible, par leur mission de communication sociale de proximité, la diversité des régions et des territoires français.

Elles apportent un concours essentiel et au développement local et à la découverte des nouveaux talents.

Elles contribuent, pour une part déterminante au pluralisme, à la diversité culturelle et à la liberté dʼexpression.

Héritières des radios libres de la fin des années 70, accomplissent ces missions sous la double tutelle du CSA et du Ministère de la Culture et de la Communication.

Bénéficiaires du Fonds de Soutien à lʼExpression Radiophonique national (FSER) elles ont vu celui-ci remis en cause années après années, par la LOLF qui a supprimé la taxe parafiscale affectée et a retiré tout pouvoir décisionnaire à sa Commission, par la RGPP qui a détaché le FSER des services du Premier Ministre pour lʼaffecter théoriquement au Ministère de la Culture et de la Communication, mais sous la tutelle de fait de Bercy, par la décision de supprimer de la publicité dans lʼAudiovisuel Public qui a retiré prés de 30% de la ressource du FSER, et la décision du MCC de budgétiser le FSER dans des conditions de mise en œuvre de moins en moins performantes et de plus en plus précaires.

Fortes de 250.000 auditeurs réguliers à lʼéchelle de la Région, leur secteur dʼactivité, rattaché à la CPNEF de lʼAudiovisuel, représente malgré la conjoncture120 emplois permanents et 1.200 bénévoles actifs.

Organisées en fédération à lʼéchelle du Languedoc Roussillon depuis 1982, elles nʼont obtenu quʼen 2005 un cadre conventionnel avec le Conseil régional, géré par la Direction de la Culture et du Patrimoine.

Elles entendent poursuivre et développer ce partenariat, notamment dans les domaines suivants :
- Aides directes à la programmation indexées au nombre dʼheure de programmes réalisés localement,
- Aides directes à lʼéquipement radio professionnel, couplées à celle du FSER,
- Aides à la production et la diffusion par les radios de programmes sur des thématiques culturelles et dʼintérêt général dans le cadre de coproductions avec la Fédération régionale,
- Aides à la production et à la diffusion radiophonique de documentaires à caractère mémoriel ou patrimonial dans le cadre de coproductions avec la Fédération régionale,
- Aides au renforcement et au renouvellement du parc de matériel de secours ou de reportage géré par la Fédération régionale et mis gratuitement à disposition des radios membres.

Elles entendent franchir avec succès et ensemble, le cap du passage à la Radio Numérique Terrestre (RNT) prévu en 2013 dans notre région. Pour ce faire elles comptent sur le soutien technique et financier
des collectivités territoriales, au premier rang desquelles, la Région.

Répondre à cet article


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.