-
Accueil > Actu Régionale > Les radios libres cibles des réseaux commerciaux
Les radios libres cibles des réseaux commerciaux

Les radios libres cibles des réseaux commerciaux

publié le jeudi 6 mai 2010


Vers une nouvelle chasse aux fréquences

Les grands opérateurs commerciaux avaient d’abord fait pression sur les pouvoirs publics pour que la France entre à marche forcée dans l’ère de la RNT et avaient induit le choix de la technologie la plus pénalisante pour les opérateurs indépendants.
Il s’agissait de nous mettre hors course et se s’installer entre-soi dans la technologie du futur.

Manque de chance, les associatives n’ont pas cédé à l’écœurement et ne se sont pas laissé marginaliser.
Le CSA n’a pu que constater leur demande légitime et si la procédure des appels à candidature avait été menée à terme, nous aurions été présents sur l’analogique comme nous le sommes dans l’analogique.
Il était donc urgent pour les grands réseaux commerciaux, réunis dans l’autoproclamé "Bureau de la Radio", d’arrêter la manœuvre, dès lors qu’elle avait échoué.

Ils l’ont demandé, Frédéric Mitterand les a suivi, le CSA n’a pu qu’en tirer les conséquences, il a mis en suspens tous les appels numériques en cours en attendant que le politique veuille bien se prononcer sur les nouveaux objectifs à tenir.
Fort de cette victoire en demi-teinte, le Bureau de la Radio ouvre un nouveau front, celui des seuils anti-concentration.
Son lobbying joue à plein pour obtenir un déplafonnement permettant à chaque groupe de disposer d’un quatrième ou d’un cinquième réseau national.

Les associatives comme les radios commerciales indépendantes font front commun pour éviter une dérégulation prédatrice qui se traduirait par l’ouverture d’une nouvelle chasse aux fréquences.

Un engagement fédéral indispensable

C’est dans ce contexte national sous tension que les radios de Languedoc-Roussillon se préparent à subir les contrecoups de la réforme des collectivités territoriales après avoir subi les effets de la crise "économique".

La FRANC-LR se félicite que l’équipe récemment élue à la Région se soit engagée sur le principe de la reconduction d’un soutien conventionné et pluriannuel aux radios associatives.
Les instances fédérales qui seront renouvelées début juin auront la lourde tache de négocier et conclure un partenariat 2011-2013 avec la Région.
Cette aide, indispensable ne saura suffire. Il s’agira aussi de trouver le cadre adapté pour que chaque niveau de collectivité puisse venir en soutien aux radios de son territoire.

Pour y parvenir, la FRANC-LR appelle les cadres bénévoles des radios de la région et leurs salariés à s’impliquer mieux encore dans ces instances.

Répondre à cet article


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.